ASAR | Action pour les Sans abris de Rouen

> Qu'est ce qu'une maraude ?

Organisées deux fois par semaine, les maraudes sont un outil indispensable pour créer le lien de confiance avec les bénéficiaires.
Activités premières de l’association, elles permettent aussi d’initier le suivi et l’orientation.

Deux bénévoles gèrent l’intendance. Ils s’occupent du stock de nourriture issu de dons, de collectes et de quelques achats complémentaires.

Ils préparent au préalable les repas, les sandwichs, les soupes, cafés et des gâteaux, crêpes, riz-au-lait ou dessert transportables en tout genre.

Parfois certains cuisiniers, maraudeurs ou non, apportent leur petite touche personnelle… Chaque idée est toujours la bienvenue, toute personne douée pour la cuisine peut laisser libre court à son imagination pour le plaisir des bénéficiaires !!L’équipe se donne rendez-vous au local de l’association (Rouen rive droite), pour 19H30 le mercredi et pour 11H30 le dimanche. Il faut d’abord préparer le nécessaire pour marauder : affaires de toilette, vêtements, plats chauds, soupes, sandwich, café, desserts, sucres, couverts, verres, couvertures, boissons, …
Lorsque tout est prêt, c’est le grand départ !!
Equipés de sacs à dos de randonnée et de chariots de marché, les maraudeurs arpentent les rues de Rouen à pieds pour offrir le maximum de denrées mais aussi de temps, de parole et de chaleur.
Lorsque le parcours est terminé, lorsque les équipements sont vides et lorsque les bénévoles pensent avoir fait le tour des rencontres, ils regagnent le local afin de ranger et nettoyer le matériel.
La durée d’une maraude est difficilement quantifiable. Elle s’étend au fur et à mesure des rencontres, des besoins, des demandes et des discussions… En moyenne, il faut compter entre 2 et 4 heures.
Un cahier de maraude est utilisé comme outil de transmission entre les équipes de chaque maraude. Il liste les personnes rencontrées et est rempli de manière personnalisée : demandes, besoins. Il permet d’abord d’offrir des réponses adaptées lors des maraudes suivante mais aussi d’analyser les situations de vie et les évolutions de chaque bénéficiaire et fur et à mesure du suivi.

> Les casiers solidaires

A travers les maraudes et le suivi, ASAR a repéré une problématique récurrente : le transport des effets personnels accumulés par les SDF. Risque de vols, frein pour entamer des démarches administratives, ces objets parfois encombrants empêchent les bénéficiaires d’être mobiles.

Empruntant l’idée à une initiative presque similaire au Portugal, les bénévoles ont souhaité installer quelque chose de durable sur la ville de Rouen. Après deux ans d’élaboration progressive et de recherche d’autofinancement, trois « vestiaires solidaires » ont été inaugurés à proximité de l’Hôtel de Ville en juillet 2018 en partenariat avec la ville de Rouen.
« En maraude, on détecte les personnes qui pourraient être intéressées. On leur fera signer un contrat, comme un bail, de six mois renouvelables. Ils ne paieront pas de loyer mais ils devront s’engager dans des démarches de réinsertion ». C’est ainsi que Martine Michel, présidente de l’association au moment de l’inauguration, décrit le projet.
En pratique, l’idée est donc un échange mutuel articulé autour d’une volonté de réinsertion. Un espace de stockage sécurisé contre un accompagnement permettant, petit à petit, d’avancer vers une reconnexion sociale.
Fermer le menu